4 exercices de sonorité avec la tête de la flûte

4 exercices de sonorité avec la tête de la flûte

Ça y est ! Vous savez jouer les 3 sons avec la tête de la flûte. Vous avez apprivoisé plusieurs paramètres compliqués comme les changements de pression ou la direction de l’air pour maîtriser les trois registres de la flûte. Un grand bravo !

Nous vous proposons maintenant de consolider vos premiers acquis avec quatre exercices de sonorité. Vos premiers exercices de son !

Pour faciliter nos explications, nous avons attribué une note à chaque registre :

La grave pour le son grave

La médium pour le son médium

Mi aigu pour le son aigu

Retrouvons ces trois sons dans les exercices suivants :

Exercice 1 : les sons tenus

Il s’agit dans cet exercice d’enchaîner les trois registres. En commençant par notre « pivot » : le medium. Chaque note dure trois temps (représenté par une blanche pointée) et vous avez un temps de silence (représenté par un soupir) avant la mesure suivante pour prendre une bonne respiration.


➡️ Répétez cet exercice autant de fois que nécessaire pour prendre conscience des modifications de pression et de direction d’air qui s’opèrent pour changer de note.
➡️ Soyez attentif à la qualité du son.
➡️ N’oubliez pas de commencer chaque note par un petit coup de langue « Te ».
➡️ Ne bougez pas la tête pour changer la direction d’air.

Exercice 2 : les sons répétés

Dans cet exercice, il faut enchaîner trois fois chaque note. Chaque note dure un temps (une noire). Après avoir enchaîné les trois notes, vous avez un temps pour prendre votre respiration (sur le soupir). Comme dans le premier exercice, on joue les trois sons en commençant par le médium.


➡️ Jouez chaque groupe de trois notes en un seul souffle. Ne respirez pas entre chaque note. Si vous avez des difficultés, « dites-le « , sans la flûte : « tiitiitii ». Vous arrivez plus que probablement à le dire sans vous arrêter. Il vous suffit alors de placer votre embouchure et de rajouter le souffle tout en pensant ce « tiitiitii ».
➡️ N’oubliez pas de commencer chaque note par un coup de langue « Te ».
➡️ Soignez le son.
➡️ Répétez l’exercice jusqu’à ce que vous soyez à l’aise.

Exercice 3 : les sons liés par deux

Dans les deux premiers exercices, nous avons détaché chaque note (= donné un coup de langue). Dans ce troisième exercice, nous allons lier les notes par deux. C’est-à-dire jouer deux notes dans le même souffle sans donner de coup de langue sur la deuxième note. Travailler avec des liaisons oblige à garder une pression minimale constante, tout en modifiant son intensité et la direction de l’air pour changer de note. C’est un travail de précision afin que le changement de tessiture se fasse en souplesse, sans à-coups.


➡️ Pensez à ne pas relâcher le diaphragme. Même si la pression de l’air diminue quand vous descendez d’un registre, il doit y avoir une pression minimale constante : ne vous dégonflez pas en passant du medium au grave ou de l’aigu au grave ;-).
➡️ N’oubliez pas de détacher (=donner un coup de langue) la première note de chaque liaison.
➡️ L’idéal serait de respirer après deux groupes de liaison. Mais si besoin, vous pouvez reprendre votre respiration après chaque liaison.

Exercice 4 : les notes liées par trois

Dans ce dernier exercice, on augmente la difficulté : un même souffle pour trois notes. Il y a beaucoup de paramètres à gérer … entraînez-vous souvent, il est très possible qu’il faille plusieurs jours avant de réussir chaque liaison.


➡️ Veillez toujours à bien respirer avant chaque liaison.
➡️ Vérifiez régulièrement, en vous observant dans un miroir ou en vous filmant, que vous ne bougez pas la tête pour changer la direction de l’air.

Amélie vous explique et vous montre comment jouer chaque exercice dans cette vidéo :

Il est possible que ces exercices vous demandent du temps avant de pouvoir être maîtrisés. Prenez votre mal en patience, c’est important de se sentir à l’aise avec la « gymnastique » de ces trois registres car c’est la base de votre apprentissage de la flûte. Vous pourrez continuer à utiliser ces exercices pour vous « (é)chauffer », lorsque vous commencerez à vous exercer avec la flûte entière. N’hésitez à lire ou relire l’article «  Nos meilleurs conseils pour votre super son » il vous sera très certainement utile ;-).

Pour télécharger la partition complète des 4 exercices cliquez sur le bouton ci-dessous :


Dites-nous si cet article vous a aidé ou si vous avez des questions particulières sur le sujet ! Nous sommes curieuses d’avoir vos commentaires et de pouvoir vous aider davantage! 😉

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager ;-)
Back to Top