Une petite méthode pour déchiffrer plus vite ses morceaux et gagner du temps.

Une petite méthode pour déchiffrer plus vite ses morceaux et gagner du temps.

Quand on commence un instrument, on se retrouve confronté à plusieurs problèmes, en même temps : lire les notes, respecter le rythme, tout en gardant la pulsation. Cela n’a d’intérêt que si on arrive à comprendre et restituer le sens musical du texte, avec un beau son, soyons ambitieux ! 😉

Il peut être utile de « décortiquer » les choses et de les travailler séparément.

Souvent, c’est « l’œil » (la lecture) qui travaille, accaparant toute l’attention, alors qu’en musique, c’est l’ « oreille » qui devrait être primordiale …

Nous vous proposons dans cet article quelques étapes pour aborder un morceau court mais qui vous paraît compliqué : travailler d’abord la lecture, pour pouvoir ensuite se concentrer sur le son. C’est également une bonne méthode pour aborder un passage plus dur que les autres. Libre à vous de passer certaines étapes, mais n’hésitez pas à revenir en arrière, si vous ne vous sentez pas assurés.

Pulsation et rythme

La base de la musique, c’est la pulsation. Il faut donc commencer par être à l’aise avec celle-ci.

La pulsation c’est le battement de cœur de votre morceau : elle doit être régulière. Vous pouvez prendre une pulsation rapide (vous jouerez votre morceau dans un tempo rapide) ou lente (vous jouerez votre morceau dans un tempo lent), mais la pulsation doit rester régulière (gare à l’arythmie !). Une bonne habitude au début peut être de marcher en jouant ou en chantant son morceau, afin de ressentir physiquement la pulsation et les points d’appuis.

En 2/4Le temps fort (temps d’appui) est sur le premier temps.
En 3/4
Le temps fort est sur le premier temps : les 2 temps suivants sont donc plus légers.
En 4/4
Les temps forts sont sur les premiers et troisièmes temps.

Le rythme, c’est la vitesse à laquelle se jouent les notes. Le rythme peut changer sur chaque note : ronde, blanche, noire, croche, double croche …

Synchroniser les mouvements

Nous vous l’avons expliqué dans notre article sur les bienfaits de la musique, faire de la musique permet de développer plusieurs compétences en même temps : compétences émotionnelles, motrices, intellectuelles, etc. La lecture des notes et des rythmes, en simultané, demande de la concentration, et quand il s’agit en plus de garder la pulsation, ce n’est pas toujours simple. Voici une petite méthode, qui pourra vous aider à monter votre morceau pas à pas mais solidement.

a)Marcher + dire le nom du rythme (blanche, noire …). Sans la flute
b)Marcher + taper le rythme avec les mains + dire le nom du rythme. Sans la flute
c)Marcher + dire le nom des notes en rythme. Sans la flute
d) Marcher + taper le rythme + dire le nom des notes. Sans la flute
e)Faire les doigtés en chantant (plus ou moins juste 😉) le nom des notes. Flûte posée sur l’épaule sans souffler
f)Jouer en marchant. Avec la flûte
g)Pour les plus motivés : jouer par cœur pour mieux s’écouter. Avec la flûte

Vous avez l’impression que vous allez perdre un temps précieux ?

Détrompez-vous : dissocier les apprentissages (séparer au début lecture de notes et de rythmes par exemple), vous permettra d’être à l’aise dans votre lecture et de vous concentrer sur la beauté de votre son et sur le message musical.

Pour les morceaux plus long : travaillez par fragments

Comme nous vous l’avons expliqué dans l’article « comment travailler un passage difficile » , il est important de comprendre la construction d’un morceau et de le découper, puis de le travailler, par « parties ». Car lorsque l’on enchaîne un morceau, sans l’avoir réellement travaillé, les erreurs se glissent, se multiplient, s’ancrent, compliquant le travail ultérieur !

En travaillant des « fragments », vous allez détecter plus facilement les erreurs. Et le travail pour les éliminer sera plus systématique.

Par ailleurs, le simple fait de travailler une phrase de différentes manières, vous permettra sans doute de saisir plus rapidement le phrasé : sur quelle note la phrase commence-t-elle ? où se termine-t-elle ?

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager ;-)
Back to Top